ACTUALITESINTERNATIONAL

Bénédiction des couples homosexuels : Abidjan dit «non» au Pape François

A l’image du Cameroun, de la Rd Congo et d’autres pays africains, l’Eglise catholique ivoirienne s’est dressée contre la déclaration du Vatican ordonnant la bénédiction aux couples de même sexe hors liturgie et couples de personnes divorcées. «Nous, vos Archevêques et Évêques, vos guides spirituels de l’Eglise Catholique en Côte d’Ivoire, réaffirmons notre attachement aux valeurs de la famille, du sacrement du mariage entre homme et une femme, tel que l’a voulu Dieu depuis le commencement. Aussi demandons-nous aux Ministres ordonnés de s’abstenir des bénédictions de couples de même sexe et des couples en situation irrégulière», a déclaré, hier, Mgr Marcellin Yao Kouadio, président de la Conférence des évêques de l’Église catholique de Côte d’Ivoire.

Le 18 décembre dernier, le pape François a approuvé dans une déclaration publiée par le Vatican la bénédiction aux couples de même sexe hors liturgie et couples de personnes divorcées. «Il est possible de bénir les couples en situation irrégulière et les couples de même sexe, sous une forme qui ne doit pas être fixée rituellement par les autorités ecclésiales, afin de ne pas créer de confusion avec la bénédiction propre au sacrement du mariage», explique la déclaration publiée en plusieurs langues par le Vatican. Depuis lors, le Vatican a provoqué une levée de boucliers.

Pétition contre la bénédiction des couples homosexuels

En Côte d’Ivoire, après la déclaration du Pape François, le prélat avait donné une consigne aux fidèles. «Tous les prêtres et diacres sont priés d’attendre et de se conformer aux dispositions de son éminence Jean-Pierre Kutwã, Archevêque d’Abidjan», avait dit le père Jean Pascal Séka Seka dans une lettre. Au Cameroun,  les Evêques restent fermes dans leur position contre les bénédictions accordées aux couples homosexuels. Ils affirment leur engagement envers les principes traditionnels de l’Eglise. Les évêques camerounais soulignent également que l’homosexualité est considérée comme une falsification de l’anthropologie humaine, détournant la sexualité, le mariage et la famille de leur essence originelle. Ils insistent sur le fait que cette pratique va à l’encontre des valeurs traditionnelles et historiques de la société africaine, la considérant comme une violation flagrante de l’héritage ancestral. En Zambie, au Malawi, au Nigeria, au Rwanda et au Ghana, les conférences épiscopales ont interdit à leurs prêtres de prononcer de telles bénédictions en faveur des couples homosexuels.

Au Sénégal, le collectif «Sentinelle catholique» qui se réclame être «des fidèles laïcs» du Sénégal a initié, le 26 décembre, une «pétition contre la bénédiction de couples en situation irrégulière & couples de même sexe». Selon le collectif, cette pétition permet à ses membres ainsi qu’à d’autres laïcs, d’exprimer de manière respectueuse leur désaccord avec la proposition du Vatican de bénir les couples homosexuels.

 

 

Baba MBALLO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page