A la UneACTUALITES

Qui est Awoush Kitty, dont l’image avec Macky suscite des indignations ?

Depuis hier-samedi, son nom apparait sur les réseaux sociaux. Awoush Kitty du nom de cette Sénégalaise qui vit à Dubaï, a été aperçue avec le président Macky Sall. Cette photo suscite l’indignation de certains internautes. En réalité, elle a été reçue avec d’autres militants de l’APR.

Beaucoup de Sénégalais ne la connaissent pas, mais elle très présente sur Tik Tok. Awoush Kitty s’est montrée au début comme grande militante du Pastef dissous. Elle faisait plusieurs vidéos pour Ousmane Sonko et bénéficiait du soutien des « Patriotes ».

Entre temps, elle a complètement retourné sa veste. Elle, qui insultait le chef de l’Etat, s’est mise à insulter les militants de l’ex-Pastef, désavouant publiquement Ousmane Sonko.

Quelque jours après, Awoush fait une vidéo où elle déclare publiquement avoir reçu 5 millions FCFA du ministre de la jeunesse Pape Malick Ndour. Ce que nous ne sommes pas en mesure de confirmer. 

La présence de Awoush Kitty à côté du chef de l’Etat suscite également indignation chez des jeunes militants de l’APR, qui malgrès leur engagement politique, n’ont jamais sérré la main du leader de BBY.

Awoush, Cette femme depuis Dubaï qui passait tout son temps à insulter le Président Macky Sall prend une photo avec le Président Macky Sall . Ceux qui ont arrangé cette rencontre ont encore fauté comme ce fut avec Kaliphone Sall. Nous sommes des militants de l’APR qui n’ont jamais serré la main du Président, et pourtant on se tue à la tâche pour défendre et vulgariser les réalisations de ce dernier. Il ya trop d’injustice il faut oser le dire. Ceux qui passent tout leur temps à injurier le Président sont mieux traiter que les militants engagés », déclare Ibrahima Ndiaye, un des miliants APR sur facebook.

A Dubaï, Awoush a été également aperçue avec la première dame Marième Faye Sall, venue accompagner son mari à la 28ème Conférence des Parties sur le Climat de l’ONU (COP 28).

Des jeunes de l’APR avaient déjà dénoncé cette tendance à recevoir des insulteurs lors de l’épisode Kaliphone, mais aussi dans l’affaire Djibril Ngom, du nom du mandataire de Yewwi Askan Wi, reçu au Palais, alors qu’il avait fui avec les dossiers de sa coalition.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page